Counter Sketch ouvre la voie à une évolution majeure des bijouteries

Screen6 Suite au grand intérêt suscité par notre article du mois de janvier portant sur Counter Sketch, logiciel destiné aux boutiques de bijouterie (et aux bijoutiers indépendants), Dominique Tinguely, de Altair Consulting Genève, apporte des précisions concernant ce dispositif appelé à révolutionner le mode de création, la réalisation et la commercialisation des bagues et pendentifs.

Tout d’abord, qu’est-ce que Counter Sketch ? C’est un système complet de design et de personnalisation de bijoux conçu spécialement pour les magasins, développé par la société américaine Stuller. Il permet de faire rapidement et facilement des bijoux « sur mesure », selon les goûts et les envies du client. Son apprentissage est très facile !

Concrètement, je suis bijoutier : quel est le mode opératoire de ce système ? Vous commencez par choisir, sur écran en compagnie de votre client, le style de bijou désiré parmi plus de 1000 designs préexistants en le visualisant très précisément. Votre client va pouvoir ensuite décider de l’évolution de très nombreux paramètres – emplacement, forme, taille, couleur, qualité des pierres, types de métaux, composants de décor, etc. – que vous allez modifier en direct en puisant dans la base de données du programme, jusqu’à l’obtention de l’objet désiré. Le client peut ainsi donner libre cours à ses envies tout en bénéficiant de vos conseils et de vos compétences. Vous devenez un vendeur et un bijoutier travaillant en complète collaboration avec votre clientèle. Résultat : une définition rapide du désir du client, une personnalisation poussée de l’objet, un calcul direct et précis des coûts. Sans oublier une réduction des stocks car on va produire à la demande !

Qu’en est-il de la fabrication ? Le programme génère automatiquement un fichier 3D imprimable, la liste des pierres, le plan d’empierrage, le poids du métal, les croquis, une estimation de prix et plus généralement tous les paramètres nécessaires à la réalisation du bijou. Deux choix de fabrication sont envisageables : soit commander directement la pièce depuis le programme à Stuller aux USA, soit exporter le fichier au format STL ou 3DM Rhino pour le faire réaliser auprès de n’importe quel fondeur ou sertisseur. Il est donc fort probable que ce système favorisera à terme l’activité de l’artisanat local, ce qui n’est pas la moindre de ses qualités. D’ailleurs, Altair Consulting se fait fort de fournir le contact de professionnels compétents (fondeur, sertisseur, atelier de bijouterie) dans la région.

Assistons-nous à la naissance d’une évolution majeure du métier ? Sans aucun doute ! Proposer un bijou unique et personnalisé à un prix comparable au prix d’un article standard, éviter les immobilisations, instaurer une relation privilégiée avec sa clientèle, favoriser l’activité locale, tout cela va concourir à bouleverser le contexte économique parfois complexe pour les bijouteries indépendantes.

Ce programme nécessite-il une formation particulière? Counter Sketch ne nécessite aucune formation importante, son maniement est aisé et s’acquière très rapidement, il est même possible d’apprendre l’utilisation du programme via une application didactique sur tablette iPad. Altair Consulting se déplace pour exécuter une démonstration sans engagement sur simple demande. N’hésitez pas à demander votre démonstration personnalisée dès maintenant !

Pour en connaitre davantage, cliquez ICI.

ALTAIR CONSULTING
8, Rue du Sapey
1212 Grand-Lancy GE
Suisse
Tel. 00 41 22 301 53 60
www.altair-consulting.com

Screen5 Screen4

CS in Retail Environment_pt CounterSketchPost2

Ce contenu a été publié dans Nouvelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.